top of page
  • Photo du rédacteurAurore

A quoi sert le macérât huileux de Pâquerettes et comment le réaliser facilement soi-même?


Bien connu pour ses propriétés raffermissantes et tenseuses, le macérât huileux de Pâquerettes, aussi connu sous le nom de macérât huileux de Bellis Perennis, est l'allié idéal pour donner du galbe à votre poitrine. Il est également recommandé pour les peaux manquant d'élasticité et de fermeté. En effet, par ses actions tonifiantes, astringentes et décongestionnantes, le macérât huileux de pâquerettes, tonifie les vaisseaux sanguins, resserre les tissus cutanés et diminue les oedèmes. Apaisant et réparateur, il intervient également dans le soulagement des peaux délicates et aide à la cicatrisation en redonnant de la souplesse à l'épiderme.


Le macérât huileux de Pâquerettes est donc indiqué :

  • pour les peaux matures ou manquant d'élasticité et de fermeté, notamment au niveau du décolleté et du buste mais aussi ventre, bras et cuisses

  • pour les suites de grossesse, relâchement cutané, peaux distendues

  • pour les peaux délicates

  • pour les peaux sujettes aux rougeurs

  • pour les cicatrices ( contre les cicatrices chéloïdes) : atténue les cicatrices en redonnant souplesse à la peau.


Comment l'utiliser?

  • en massages "minceur" tonifiants et raffermissants sur le ventre, les bras ou les cuisses

  • en soin du buste et du décolleté

  • en huile de massage post grossesse ou contre les vergetures ou après un régime avec distension de la peau

  • en sérums coups et bosses ou sérums, cicatrisants ( contre les cicatrices chéloïdes) puisqu'il apaise et répare les tissus enflammés et abimés

  • en massage contre les jambes lourdes, les courbatures ou les rhumatismes


Faire son macérât huileux de Pâquerettes


Il vous faudra: - un bocal stérilisé et/ou désinfecté

- une huile végétale

- des pâquerettes

- une compresse, un chiffon propre ou un morceau de tulle

- un élastique

- optionnel: une pincée de sel, de la vitamine E



Privilégiez une huile végétale peu oxydative comme l'huile végétale de jojoba, d'amande douce, d'olive ou de noisette. Pour vous aidez à choisir, consultez le pdf "potentiel oxydatif des huiles végétales" dans les fichiers partagés. Vous pouvez opter pour une huile plus oxydative mais dans ce cas, veillez à ajouter de la vitamine E ( 0.2% de votre préparation) à votre macérât pour éviter le rancissement de l'huile.


Vous pouvez réaliser votre macérât huileux avec des fleurs fraiches ou avec des fleurs séchées. L'inconvénient d'utiliser des fleurs fraiches c'est que l'humidité contenue dans les fleurs risque de faire moisir votre préparation mais en faisant séchées les fleurs, elles perdent un peu de leurs propriétés.



Le macérât avec des fleurs fraiches:

Pour limiter l'humidité contenue dans les fleurs, cueillez vos fleurs en fin de matinée ou en début d'après midi, une fois que la rosée sera évaporée, ou vous pouvez les laisser sécher quelques heures. Vous pouvez également rajouter une pincée de sel dans votre macérât: il va absorber l'eau restante, ne se mélangera pas à l'huile et sera retenue par le filtre au moment du filtrage.

Retirez les tiges et ne gardez que les fleurs, et incorporez les dans un pot ou un bocal sec préalablement stérilisé et/ou désinfecté.

Ajoutez l'huile végétale de votre choix jusqu'à recouvrir complètement les fleurs: choisissez une huile peu oxydative ( potentiel oxydatif des huiles végétales)

Ajoutez une pincée de sel si vous le désirez.

Recouvrez d'une compresse, d'un tulle ou d'un chiffon et maintenez le avec un élastique. Cela va permettre à l'humidité résiduelle de s'évaporer.

Placez votre préparation près d'une source de chaleur: vous pouvez l'entourez d'un linge, d'un papier kraft ou d'un carton et la mettre au soleil mais évitez les rayons direct du soleil car ils vont favoriser l'oxydation de l'huile.

Laissez macérer pendant 6 à 8 semaines en mélangeant régulièrement votre préparation.

Au bout de ces quelques semaines, il vous suffit de filtrer votre préparation ( avec une petite passoire, un tamis ou un entonnoir et un filtre à café ) et la transvasez dans un flacon sec préalablement désinfecté et/ou stérilisé. Si vous avez choisi une huile oxydative, je vous conseille de rajouter de la vitamine E pour conserver plus longtemps votre macérât.

Ce macérât peut se conserver plusieurs mois en fonction de l'huile végétale choisie. Ne pas l'utiliser si vous constatez un changement d'aspect ou d'odeur.



Le macérât avec des fleurs séchées:

C'est la méthode que j'ai utilisé, pour ne pas avoir de problème de moisissures.

J'ai profité du confinement et donc qu'il y avait moins de circulation pour cueillir les pâquerettes du jardin. Je n'ai gardé que les fleurs que j'ai fait sécher à l'air libre dans un plat en étalant bien et en évitant qu'elles ne se superposent de trop.

Au bout d'une semaine, les fleurs étaient bien sèches. Je les ai mises dans un pot stérilisé et recouvertes d'huile d'olive.

Si vos fleurs sont séchées, vous pouvez fermer votre pot avec un couvert car normalement il n'y a plus d'humidité donc de risque de moisissures. Pour ma part, j'ai préféré laisser l'air circuler en recouvrant d'une compresse maintenue par un élastique.

Placez comme ci-dessus, votre préparation près d'un source de chaleur en évitant le rayonnement direct du soleil et laissez macérer pendant 6 à 8 semaines en mélangeant régulièrement votre préparation.

Filtrer votre préparation ( j'ai opté pour l'entonnoir et le filtre à café pour éviter toute impureté comme des petits pétales) et incorporez votre macérât dans un flacon sec et préalablement stérilisé et/ou désinfecté.

Ce macérât peut se conserver plusieurs mois en fonction de l'huile végétale choisie. Vous pouvez ajouter de la vitamine E pour le conserver plus longtemps.

ne pas l'utiliser si vous constatez un changement d'aspect ou d'odeur.


Mon macérât a une légère odeur herbacée qui ne me dérange pas, par contre l'huile d'olive le rend assez gras. C'est pourquoi j'ai préféré l'incorporer dans une chantilly de karité avec un peu d'amidon de maïs pour diminuer l'effet gras et cela me convient parfaitement!

Vous pouvez trouver la recette de ma chantilly de karité au macérât huileux de bellis dans le post: " Comment faire un baume? Les différentes recettes."


Vous pouvez procéder de la même façon pour réaliser d'autre macérât huileux: arnica, calendula ( fleurs de soucis), camomille, pissenlit, laurier, rose, carotte... et profiter de leur bienfaits.



55 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page